Skip to content

Ce que l’on retient de la pandémie de la COVID-19 : Automatiser ses magasins

Comment la crise pandémique a-t-elle accéléré l’automatisation ?


S’il y a une chose de sûre, c’est que la crise de la COVID-19 a créé un climat commercial très difficile pour les détaillants comme pour les consommateurs. Face à ces circonstances extraordinaires, de nombreux détaillants se sont retrouvés confrontés à de nombreux défis opérationnels accompagnés d’un changement de comportement de la part des consommateurs. En effet, les acheteurs ont drastiquement changé de mode de consommation, favorisant maintenant le commerce en ligne. De plus, étant donné que les directives de distanciation sociale continuent à s’appliquer post-COVID-19,
la solution la plus souhaitable pour les entreprises serait de digitaliser leurs opérations en magasin.

En effet, les lieux de travail réinventent activement leurs opérations pour minimiser les risques sanitaires pour les travailleurs et les acheteurs. Durant la crise, de nombreuses entreprises ont opté pour le travail à distance, ce qui a nécessité une digitalisation, et donc automatisation plus poussée de leurs opérations. À long terme, les entreprises qui privilégieront les solutions automatisées et sans contact seront celles qui s’en sortiront le mieux, car les acheteurs se méfieront toujours des contacts personnels rapprochés. De plus, les entreprises ressentent déjà le besoin d’accroître et accélérer le processus d’automatisation de leurs magasins et de leurs chaînes d’approvisionnement pour faire face à la demande croissante des consommateurs et à la pénurie de personnel.

Ainsi, comme le prouve les chiffres de Statista, l’automatisation devrait figurer parmi la liste des priorités des détaillants en 2022. D’ici la fin de l’année, le marché de l’automatisation de l’industrie du commerce de détail devrait croître de 10%, ce qui paraît logique puisque l’automatisation est l’élément clé de la numérisation des magasins de détail.

Mais comment l’automatisation permet-elle de surmonter les défis et conséquences imposés par la crise sanitaire ?

Restreindre la pénurie de personnel en magasin
Suite aux risques de propagation très élevés du virus de la COVID-19, beaucoup d’employés ont dû se confiner afin de réduire la contamination dans les lieux de travail. Cela a donc engendré une pénurie croissante de main-d’œuvre, ce qui a grandement eu un impact sur l’économie canadienne. En effet, beaucoup d’entreprises ont été obligées de ralentir leurs activités, heures d’ouvertures, etc…

La pandémie a donc mis en lumière l’immense dépendance de l’industrie de la vente au détail à l’égard des opérations manuelles en magasin. 

Afin d’atténuer, voire surmonter les conséquences de ce problème de personnel, l’automatisation des tâches clés en magasin serait la solution. En effet, ce coup de pouce numérique permettraient aux magasins de continuer à fonctionner et à reproduire toutes les tâches importantes sans contraintes. 

Les chiffres de Statista indiquent que 45% des détaillants souhaitent mettre en place l’automatisation en temps réel dans les prochaines années.

 

Mieux vaut prévenir que guérir
Cette pandémie a surtout engendré une vague de panique chez la population, changeant drastiquement leur manière de consommer. Les détaillants ont été pris au dépourvu par ce changement soudain de la demande qui a explosé. Des rayons entiers pouvaient très rapidement se vider, laissant très peu de temps aux détaillants de réapprovisionner à temps leurs clients.

Afin de s’adapter à cette nouvelle demande croissante et prédire tous futurs changements, les détaillants peuvent, dans les allées, introduire des capteurs IA connectés à une base Cloud qui délivrent des analyses en temps réel. Le Shelf Vision conçu par Pricer, peut ainsi collecter une grande quantité d’informations concernant un produit tout en garantissant la conformité du planogramme. Cette fonctionnalité permet de détecter les écarts : elle identifie les produits manquants sur l’étagère en face de la caméra, fournissant des alertes en temps réel aux responsables et au personnel du magasin lorsqu’un produit est en rupture de stock.

 

Avoir une expérience de magasinage rapide et fluide
Pendant la pandémie et même au-delà, les acheteurs souhaitent passer le moins de temps possible en magasin, afin de réduire les risques d’exposition au virus. De la même manière, le personnel veut, lui, se déplacer de manière plus efficace dans les rayons afin de collecter rapidement les produits d’une commande Click & Collect. En effet, nombreux sont ceux qui ont, depuis la crise, pris l’habitude de faire leurs courses en ligne. 

Ainsi, pour faciliter la navigation en magasin et retrouver des produits rapidement, les étiquettes électroniques (EEG) Pricer peuvent flasher pour mieux vous indiquer l’emplacement du produit recherché. Cette fonctionnalité de flashage combiné à la géo-positionnement des EEG réduit grandement le temps passé à chercher un article. Cela permet à l’acheteur ou le commis de suivre un itinéraire optimal et passer moins de temps en magasin ou à remplir une commande. 

 

Garantir la visibilité de tous les produits en rayons
Les fabricants veulent s’assurer que lorsqu’ils s’engagent à vendre leur produit en grande surface, celui-ci soit proprement représenté dans les rayons et que le planogramme soit respecté afin de maximiser les ventes. En effet, les représentants de ces marques viennent sur le terrain pour visiter les magasins et vérifier que les informations sont bien délivrées en temps réel.

Grâce à une vision automatisée des rayons à l’aide de l’IA, ces fabricants peuvent surveiller les rayons à distance et obtenir un accès immédiat aux données et être alertés. Ceci permet alors une gestion des stocks efficace, une assurance du planogramme et une réduction des coûts de gestion en magasin. 

 

Conclusion
De nombreuses industries augmentent l’automatisation pour lutter contre les conséquences de la pandémie en plus de s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Tout cela a rendu l’argument en faveur d’une automatisation accrue des magasins plus attrayant que jamais. 

Les chiffres de Statista montrent que seuls 34 % des détaillants ont automatisé la collecte des données. Mais il n’y aura pas de véritable numérisation du commerce de détail sans automatisation des tâches en magasin. L’automatisation jouera donc un rôle clé dans le commerce de détail post-COVID-19 et c’est maintenant qu’il faut agir.

Source : 
www.pricer.com

PARTAGER

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin